Ce sextoy coûte 29 fois le Smic

Publié le par Omnibuzz

On se demande qui l’a dans le derrière ? Les pauvres qui tire la langue ou les riches dont l’obscénité ne semble connaître aucune limite.
 
Jugez-en plutôt : un grand joaillier de la place Vendôme, Victor Joaillerie, pour ne pas le nommer, commercialise un godemiché (je sais, aujourd’hui on dit sextoy) d’une valeur de 40 000 euros.
 
Son nom : Victor phantasm, le « sextoy le plus luxueux au monde ».

Demande-t-on à un sextoy d’être luxueux ou de donner du plaisir ? Certes cela est toujours agréable de recevoir un bijou.
 
Mais imaginez le galant au restaurant glisser l’écrin sur l’assiette de son aimée. La voilà qui ouvre la boîte et là, surprise, le fuselage de l’objet oblong et froid se dresse sous ses yeux.
 
Bien sûr l’amoureux aura pris le soin de faire graver les initiales de sa belle ou quelques mots-clés sur l’objet (la gravure, effectuée au laser, n’est pas perceptible au toucher et elle est offerte par le joaillier).
 
Cerise sur le gâteau : il est également possible d’insérer un diamant de 0,50 à 2 carats sur la pointe du sextoy.

Mais tout de même : 40 000 euros, faites le calcul, c’est plus de 29 fois 1343,77 euros, soit la valeur du smic.
 
N’est-ce pas indécent  ? Il y a quand même moins cher pour s’envoyer en l’air ! Quel intérêt de s’enfoncer un objet en or massif de 18 carats serti de 117 diamants (pour 4,23 carats) dans le fondement, je vous le demande ?
 
Certes, l’objet est de fabrication française et la société Victor s’honore de ne travailler qu’avec les matières les plus nobles (à ce prix-là, on s’en doutait un peu), mais après tout ce n’est qu’un vulgaire gode.
 
Il est certain qu’on doit pouvoir se procurer dans les magasins spécialisés ou sur internet des produits beaucoup moins onéreux et bien plus performants.

Seulement, voilà, les riches ont toujours besoin de se distinguer. De ramener les pauvres à leur triste condition de travailleurs manuels. Avec 40 000 euros un ouvrier peut vivre plus de deux ans. Il peut emmener sa famille en vacances.

Le joaillier annonce que les moins fortunés peuvent bénéficier d’une remise conséquente par l’intermédiaire d’une vente sur Internet : la gamme complète des « Victor » (de 24 000 à 40 000 €) sera en vente exceptionnelle dans quelques jours, annonce-t-il, et jusqu’au 30 Juin avec une remise allant jusqu’à 50%.

Ce qui met le sextoy à 20 000 euros. Ça reste cher. Et cela soulève encore une fois cette question cruciale : dans quelle société voulons-nous vivre ?
 
Quel monde souhaitons-nous demain pour nos enfants ?

Publié dans Insolite

Commenter cet article